LYRICS

LA GUERRE DE CENT ANS

Obélisque gravé
De prénoms désuets
En capitales romaines
Des noms par centaines
Et la silhouette grise
Du temps qui s’immobilise
Obélisque gravé
De prénoms désuets
Et en regardant les cieux
En levant les yeux...

Un ange, un soldat
Un aigle abattu
Un ange, un soldat
Un homme étendu
Des prénoms d'enfants,
La guerre de cent ans


Quatre faces identiques
De listes alphabétiques
Devant le monument dressé
La statue blessée
Une impression insensée
Me fait dire « J'y étais ! »
Et en regardant les cieux
En levant les yeux...

Un ange, un soldat
Un aigle abattu
Un ange, un soldat
Un homme étendu
Des prénoms d'enfants,
La guerre de cent ans

   

© celluloide 2002 - 2020